LES ORPHELINS DE DUPLESSIS

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

le 27 septembre 1999


LES ORPHELINS DE DUPLESSIS DEMANDENT À RENCONTRER LES ÉVÊQUES

Ils annulent le boycott annoncé en guise de bonne volonté

Le Comité des Orphelins de Duplessis regrette la prise de position de l'Église annoncée, par l'Assemblée des Évêques du Québec, en conférence de presse le 15 septembre dernier. Attristés de constater que les Évêques ne sont pas de toute évidence bien renseignés sur leur dossier, suite aux commentaires portés par Messeigneurs Turcotte, Morissette et Couture, les orphelins de Duplessis désirent publiquement tendre la main à l'Assemblée des Évêques afin d'ouvrir un dialogue. Une rencontre, dans les meilleurs délais a été demandée dans une lettre acheminée par télécopieur ce week-end aux trois évêques précités. Lors de cette rencontre, la présentation de preuves historiques permettra une meilleure compréhension du dossier et pourrait enfin assurer un dénouement de l'impasse actuelle et explorer de vraies pistes de solutions.

Dans un esprit constructif, les orphelins de Duplessis annulent l'appel au boycott de la quête dominicale du 3 octobre prochain. Ils profitent aussi de l'occasion pour souligner qu'il n'a jamais été question, dans leur recherche de justice, de remettre en cause l'oeuvre historique et le dévouement des religieux et religieuses du Québec. Ils souhaitent également préciser que leur dossier n'est pas centré sur la question d'agressions sexuelles; la question qui demeure, et pour laquelle les orphelins de Duplessis demandent justice et réparation est celle de l'internement illégal d'enfants normaux dans des asiles psychiatriques, qui subirent en conséquence les traitements réservés aux véritables malades mentaux de l'époque et qui de plus furent privés d'éducation.

Make your own free website on Tripod.com