Make your own free website on Tripod.com
Version Française

DUPLESSIS' ORPHANS



Le Monde, a leading French daily, denounces Quebec's treatment of the Duplessis Orphans

MONTREAL, May 3 - Le Monde, one of France's leading dailies, has filed today a front page story documenting the injustice imposed by the Bouchard Government onto the Duplessis Orphans. The piece titled: ``Le Québec de la grande noirceur traitait ses orphelins de fous'', can be accessed through the following web site: www.lemonde.fr. This newspaper adds its voice to The New York Times, Los Angeles Times, Boston Globe and Washington Post who all recently denounced Mr. Bouchard's offer to the victims; which Quebec's own Ombudsman has qualified as ``unjust and humiliating'' . A ``clear majority'' of the population, in a recent SOM-Le Point poll, believe the victims should receive individual compensation for the some 10 years they were interned in Quebec psychiatric asylums, as recommended in the Quebec Ombudsman's detailed report.


ORPHELINS DE DUPLESSIS


Le quotidien Le Monde dénonce à la une la situation des orphelins de Duplessis

MONTREAL, le 3 mai - C'est au tour du quotidien français Le Monde, de dénoncer aujourd'hui à la une le sort des orphelins de Duplessis. On peut accéder au texte intitulé : ``Le Québec de la grande noirceur traitait ses orphelins de fous'', sur le site Web suivant : www.lemonde.fr. Ce reportage, s'ajoute donc à ceux des quotidiens suivants : New York Times, Los Angeles Times, Boston Globe, Washington Post qui ont tous dernièrement dénoncés dans leurs pages le règlement que le Gouvernement Bouchard tente d'imposer aux victimes, une offre que le Protecteur du citoyen a d'ailleurs qualifié de ``injuste et humiliante''. Rappelons qu'une ``majorité plus que claire'' de la population québécoise, dans un récent sondage SOM-``Le Point'', sont d'avis que les victimes devraient recevoir une indemnisation individuelle pour leur internement illégal d'une dizaine d'années dans des asiles psychiatriques du Québec ainsi que l'a recommandée le Protecteur du citoyen dans un rapport pourtant bien détaillé.